Ces dérives - dont des conflits d’intérêts flagrants - qui risquent de se multiplier si nous n’y mettons pas le holà, sont autant préjudiciables à la santé des personnes qu’à celle de l’entreprise.
Bayard n’appartient pas à une poignée de personnes assoiffées de pouvoir, mais bien, premièrement, aux salariés qui enrichissent chaque jour une œuvre collective porteuse d’un sens aigu du « bien commun ». Chacun, à son niveau, participe à cette entreprise, à son projet, à ses valeurs, à ses promesses. Chacun invente son avenir, de façon désintéressée et dans le respect de ses confrères, sauf notables exceptions qui choquent de plus en plus de salariés, mais aussi beaucoup de dirigeants et cadres réellement « responsables » de Bayard…
D’où notre idée d’élaborer une « charte éthique » (*) qui rappellera à tous les bases du bien vivre et du travailler honnêtement ensemble, et qui constituera une règle collective opposable aux attitudes autocentrées et aux actions nuisibles qui en découlent.
Vous êtes tous invités à participer à la rédaction de cette charte, avec nous.
Plusieurs réunions sont d’ores et déjà prévues pour l’écriture participative de ce texte. Voici les dates : • Jeudi 24 septembre, salle A, de 12h30 à 13h30 • Mardi 6 octobre, salle B, de 13h à 14h • Jeudi 5 novembre, salle A, de 13h à 14h • Mardi 8 décembre, salle A, de 13h à 14h
Notre projet commun de charte éthique sera ensuite porté, dès janvier 2016, en négociation, dans le but d’en faire un accord d’entreprise, voire de groupe, ratifié et respecté par tous.
(*) L’éthique établit les critères pour agir librement dans une situation pratique et faire le choix d’un comportement dans le respect de soi-même et d’autrui. La finalité de l’éthique est une activité pratique. Il s’agit d’agir en conscience responsable.