Vendredi 16 septembre 2011, la CGT a signé l'accord annuel sur les salaires 2011, après... sept mois de négociation. Elle se félicite d'avoir obtenu le maintien d'une part substantielle d'augmentation (60 euros) égale pour tous et son déclenchement dès le 1er septembre (revendication de la dernière séance), contre le 1er octobre l'an dernier. Cette disposition principale de l'accord, obtenue pour la première fois en 2010, après plusieurs années d'argumentation de la CGT Bayard, est la plus favorable aux salaires modestes et à l'égalisation progressive des rémunérations (ce qui fait, paraît-il, grincer les dents -longues- de certains cadres soi-disant "supérieurs", mais qui se dévoilent en vérité très "minis"...). La CGT relève aussi le rehaussement significatif du salaire minimum Bayard à 1500 euros en brut mensuel pour un plein temps. Enfin, la nouvelle enveloppe de 0,2% de masse salariale destinée à corriger les écarts injustes entre femmes et hommes continuera de produire un effet déjà sensible ces dernières années.

A. P.

Détails de l'accord 2011

ARTICLE 1 : AUGMENTATION COLLECTIVE
Il est assuré une augmentation fixe des salaires bruts mensuels d’un montant de 60 euros (soixante euros) bruts, ancienneté incluse, valeur temps plein, à compter du 1er septembre 2011. Pour les salariés à temps partiel, le montant de l’augmentation sera calculé au prorata du temps de travail.
Une augmentation complémentaire de 0,4% (en niveau) des salaires bruts mensuels plafonnés à 4.400 euros bruts mensuels, ancienneté comprise, valeur temps plein, sera appliquée au 1er décembre 2011.

ARTICLE 2 : MESURE SPECIFIQUE RELATIVE EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES
La Direction prend l’engagement d’examiner les écarts de rémunération pouvant exister entre les hommes et les femmes lors de l’examen annuel des situations individuelles. Dans ce cadre, la Direction s’engage à consacrer un budget spécifique de 0,2 % de la masse salariale.
Cette enveloppe complémentaire vise, par des mesures individuelles, à réduire ou résorber les écarts non justifiés qui pourraient être constatés entre les hommes et les femmes, à situation professionnelle identique.
C’est pourquoi elle sera affectée à l’issue des conférences Ressources Humaines. Les augmentations individuelles décidées dans ce cadre seront appliquées au 1er janvier 2012.

ARTICLE 3 : SALAIRE MINIMUM D’EMBAUCHE
Le salaire mensuel minimum d’embauche est porté à 1.500 euros bruts (valeur temps plein) au 1er décembre 2011.

ARTICLE 4 : BAREME DE PIGES
Le barème minimal de piges actuellement en vigueur est revalorisé de 2% au 1er décembre 2011.
Le tableau des barèmes de piges actualisés est joint en annexe.

ARTICLE 5 : PENSIONS DE RETRAITE
Les pensions de retraite financées par la contribution annuelle de Bayard Presse, conformément à l’article 9.2.2, page 10 de l’accord d’entreprise du 22 juillet 2008, seront revalorisés de 2%, à compter du 1er janvier 2012.