En décembre 2007, Thierry Pech, éditeur au Seuil et ancien secrétaire général de la République des Idées, a publié sur le site de ce magazine électronique une analyse parmi les plus fines et, pour autant, parmi les plus vigoureuses sur ce qu’il est convenu d’appeler la « faiblesse » du syndicalisme français. Le titre, « Le syndicalisme à l’épreuve du capitalisme séparateur », en est la formule la plus condensée. Ce texte, précis, original et très complet, ne peut se lire rapidement. Il nous a semblé intéressant d’essayer d’en extraire les lignes principales et de le présenter en regard d’autres analyses sociologiques ou politiques actuelles. L’intention finale de Thierry Pech était de susciter, en urgence, « la discussion », afin de déboucher ensuite « rapidement sur des initiatives d’envergure »...

La suite : nouveau syndicalisme