Notre tableau : Indice FILPAC-CGT septembre 2008

INSOUTENABLE légèreté de l'INSEE

Le 15 octobre au matin, cet organisme publie son indice de référence des loyers avec un bon + 2,95% d'augmentation annuelle (voir ci-dessous)... La veille, le même organisme publie son indice des prix avec une ligne "Loyers effectifs d'habitation" relevant un moindre + 2,1% d'augmentation annuelle !

Alors, les loyers : + 2,1% ou + 2,95 % en un an ?

La différence est lourde de conséquences économiques, puisque la "location du logement" est la première ligne de dépense dans le budget des ménages français (18,60% des dépenses annuelles, en moyenne, selon les propres sondages de... l'INSEE) ! Ainsi, selon l'un ou l'autre chiffre, le dernier indice FILPAC-CGT de l'inflation réelle (publié le 14 octobre) passe de + 4,02% (avec le + 2,1% de hausse des loyers, tel que publié hier par l'INSEE) à + 4,18% (avec le + 2,95% de hausse des loyers, tel que publié aujourd'hui).

Voici des statistiques publiques à même de restaurer la "confiance" des citoyens dans ceux qui sont censés les éclairer impartialement...

En attendant un peu plus de clarté publique, nous publions le dernier indice FILPAC-CGT de l’inflation réelle : + 4,18%, de septembre 2007 à septembre 2008 !

Commentaire : L'indice des prix à la consommation (IPC) de l'ensemble des ménages en France a diminué de 0,1 % en septembre 2008 (+0,1 % en septembre 2007), selon l'Insee. Sur un an, il s'accroît de 3% (+3,2% le mois précédent), toujours selon l'Insee, et de 4,02% selon la FILPAC-CGT.

Cette légère baisse de l'indice des prix à la consommation reflète une compensation de hausses et de baisses. D'un côté, la sortie des soldes d'été et les fins de promotions provoquent la hausse des prix de l'habillement - chaussures et des autres produits manufacturés ; les prix des produits frais augmentent de façon saisonnière; le tabac et les loyers, eau et services d'enlèvement des ordures ménagères renchérissent. De l'autre, à la fin de la période estivale, les prix des autres services et des services de transports et communications diminuent. Les prix des services de santé, de l'énergie et de l'alimentation hors produits frais ba issent. Les prix des produits de santé sont stables.

L'IPCH, l'indice des prix à la consommation harmonisé au niveau européen, est stable (+3,3 % sur un an).