Lors de la réunion de la commission de suivi (syndicats + direction) du 20 août dernier, la direction a convenu immédiatement que toutes les évaluations d’EMS étaient certainement fausses dans d’importantes proportions. A cette date (pleine période de congés !), déjà 54 salariés avaient signalé leur désaccord avec les chiffres les concernant, tels que communiqués par le courrier de la DRH en date du 25 juillet... Aujourd’hui, ils sont une bonne centaine (à la date du 8 septembre), ce qui suffit pour démontrer l’intérêt que les salariés portent à l’application rigoureuse de cet accord…
Aussi, la CGT a demandé que tous les salariés qui contestent les évaluations d’EMS puissent déclarer leurs propres mesures de temps de trajets sur l’honneur et que cette déclaration fasse foi pour la mise en œuvre de l’accord. Cette demande a été aussitôt suivie d’effet, puisque les salariés qui le souhaitent peuvent demander à la DRH un formulaire de déclaration sur l’honneur, le compléter et le communiquer à la commission de suivi qui statuera sur leurs cas.
Par ailleurs, la CGT a proposé, dans le même temps, que les syndicats (CGT, CFDT, CFTC, SNJ, FO, CGC) organisent une assemblée générale des salariés de Bayard, afin de faire un point complet sur ce sujet crucial. Cette AG aura lieu le jeudi 18 septembre.
De plus, lors de la réunion de la commission de suivi du 3 septembre, la CGT a proposé que l’accès gratuit au parking, tel que pratiqué provisoirement en juillet et en août, soit prolongé tout au long du mois de septembre. La direction a répondu favorablement à cette demande de bon sens.
Enfin, lors de la même réunion, la CGT a demandé que les personnes qui souhaitent louer une place de parking (100 euros / mois !), parce qu’elles ne rentrent pas dans les critères de l’accord pour avoir une place gratuite, bénéficient d’une déduction équivalente au remboursement patronal de la moitié du prix de la carte orange qu’ils renoncent à acheter. La direction n’a pas attendu notre prochaine réunion de suivi (jeudi 18 septembre) pour accepter de mettre en œuvre cette mesure qui réduira substantiellement les frais des salariés automobilistes !

Myriam Beaudet et Antoine Peillon (délégués syndicaux CGT)

P. S. : Pour les salariés qui reçoivent actuellement une réponse de la direction à leurs contestations, par e-mail ou courrier, nous conseillons de répondre à leur tour par une formule du genre : « Je ferai une évaluation sérieuse de mes temps de trajets d’ici au 30 septembre prochain et je demanderai alors la mise en œuvre de l’accord sur la base de mes propres mesures. »
Nous sommes, bien entendu, à la disposition des salariés pour lire avec eux l’accord, pour leur en expliquer les tenants et les aboutissants, ainsi que pour les aider dans leurs démarches pour obtenir sa meilleure mise en œuvre. Il suffit de nous appeler !

Si vous souhaitez nous rejoindre et adhérer, contactez nos délégués
Délégué syndical : Antoine Peillon, poste 69 84
Déléguée syndicale, déléguée au CE et déléguée du personnel : Myriam Beaudet, poste 69 36 (secrétaire adjointe du CE, responsable de la commission Loisirs)
Représentant syndical au CE : Pascal Roubier, poste 65 55
Déléguée au CE et déléguée du personnel : Patricia Soussan, poste 69 06
Elue au CHSCT et représentante d’Info’Com-CGT à la commission paritaire sur l’égalité hommes / femmes : Isabelle Certoux, poste 58 92
Elues au Comité de groupe : Myriam Beaudet, poste 69 36 ; Patricia Soussan, poste 69 06 ; Sabine Rousselet (secrétaire adjointe du Comité de groupe, déléguée syndicale CGT à Milan, Toulouse)
Représentante syndicale au Comité de groupe : Monique Torzo, poste 58 41