Il est déjà patent que l'étude EMS est lourdement fautive quant aux évaluations de temps de trajets produites après la signature de l'accord.

Lors d'une réunion de la commission de suivi (syndicats + direction), le 20 août dernier, la direction a convenu immédiatement que toutes les évaluations EMS étaient certainement fausses dans d'importantes proportions. A cette date (pleine période de congés !), déjà 54 salariés avaient signalé par courriel leur désaccord avec les chiffres les concernant, tels que communiqués par le courrier de la DRH en date du 25 juillet...

Aussi, j'ai demandé, pour la CGT, et avec la CFTC (les deux syndicats signataires de l'accord), que tous les salariés qui contestent les évaluations EMS puissent déclarer leurs propres mesures de temps de trajets sur l'honneur et que cette déclaration fasse foi pour la mise en oeuvre de l'accord.

Nous attendons une réponse de la direction (qui n'a pas sursauté face à notre proposition) lors de la prochaine réunion de suivi de l'accord, le mercredi 3 septembre.

J'ai proposé aujourd'hui à Christian Jouen, secrétaire du CE, que nos syndicats (CGT, CFDT, CFTC, SNJ, FO, CGC) organisent une assemblée générale des salariés de Bayard, dans le courant de la troisième semaine de septembre, afin de faire un point complet sur le sujet.

D'ici là, merci de nous tenir au courant de l'éventuelle réponse de la direction à votre contestation (par courriel ou courrier).

Antoine Peillon (délégué syndical CGT) antoine.peillon@bayard-presse.com

P S : Pour les salarié(e)s qui reçoivent actuellement une réponse à leurs contestations, par e-mail, signée par Christophe Valtier, nous conseillons de répondre à leur tour par une formule du genre : "Je ferai une évaluation sérieuse de mes temps de trajets d'ici au 15 septembre prochain et je demanderai alors la mise en oeuvre de l'accord sur la base de mes propres mesures."