En quête permanente de croissance, les géants de l’économie numérique, opérateurs des télécoms en tête, ne cessent de se concentrer, d’investir les marchés émergents, de concurrencer ouvertement les producteurs et éditeurs traditionnels de contenus d’information et de communication, quitte à les inféoder ou à les écraser totalement. Face à cette évolution ultralibérale du nouveau monde, les pouvoirs publics ne semblent toujours pas vouloir jouer la carte du débat démocratique ni celle de la régulation. Quel chaos social et culturel faudra-t-il atteindre, avant qu’un certain ordre humain soit rétabli dans cette jungle ?

Le document complet : Economie numérique (à paraître dans l'édition de juin d'IMPAC, la revue de la Filpac-CGT)