En novembre 2007, nos camarades de la CGT Métallurgie publiaient un remarquable document : « Aide à la négociation d’un accord de GPEC », inspiré par le non moins remarquable n° 747 de la Revue pratique de droit social (RPDS, juillet 2007) consacré à la GPEC. Ils y affirmaient, en préambule : « Les éléments d’information ci-après peuvent aider les syndicats CGT à adopter une démarche offensive qui vise à faire de la GPEC un outil de mise en œuvre d’une Sécurité sociale professionnelle, de développement de l’emploi et d’anticipation des enjeux démographiques et technologiques. » La FILPAC-CGT partage totalement cette conviction qui est d’ailleurs portée par la décision 2 du Projet fédéral (Congrès de Lille, novembre 2007). Avec la défense du pouvoir d’achat des salariés, la sécurité sociale professionnelle est bien une de nos revendications principales ! L’engagement offensif dans les négociations de GPEC est un moyen privilégié de mener cette lutte pour le droit au travail. Explications et premiers exemples.

Le texte complet (extrait du prochain "7 Jours FILPAC-CGT") : GPEC ("7 Jours")